Welcome

#9 – La campagne électorale

Campagne, vous avez dit campagne ?

Eh oui, quelle campagne ?

Nos statuts peut-être, le règlement intérieur aussi qui précise pour les membres du bureau exécutif « Dans le cadre de ses missions, il ne peut présenter publiquement son programme ni sa candidature. », c’est bien dit « dans le cadre de leur mission » mais hors de leur mission, ils le peuvent ! Alors pourquoi attend-on encore les programmes ?

La peur de se dévoiler, de dévoiler ses idées ou le vide qu’elles représentent, font qu’à ce jour nous n’avons aucun candidat déclaré ……………. Oh pardon, nous avons un candidat déclaré mais toujours aucune idée ou proposition de réflexion par tous ceux qui briguent le droit de conduire les destinées de la F.F.TRI. et des sports enchainés durant les quatre prochaines années.

Il semblerait donc qu’il soit très difficile de faire campagne lorsque l’on est élu surtout si l’on siège au bureau exécutif. Qu’à cela ne tienne si on a des propositions pour l’avenir de nos sports, il faut les faire connaitre et instruire un débat d’idée et peut être, à neuf semaines des élections, se décider enfin. Il faut accepter de démissionner de ses fonctions actuelles pour s’exprimer et faire connaitre le projet que l’on porte. De toute façon rien ne se décidera vraiment durant ces neuf prochaines semaines, alors autant laisser la place au bureau exécutif et même au conseil d’administration puisque que ce qui se passe en ce moment est anecdotique et décousu de bons sens.

Donc cela nous conduit à ce constat : Nous sommes privés d’une vraie campagne et d’un vrai débat d’idées. Ce débat durera peut-être et au mieux 6 semaines. C’est RIDICULE et trop tardif car les dés sont jetés …… les jeux sont faits. Vous ne voterez pas, ce sont les représentants de clubs désignés au premier trimestre 2019 pour la grande majorité qui décideront. Ils ne sont pas censés connaitre le programme puisque la campagne n’a pas débuté mais déjà ils savent pour qui ils voteront puisqu’ils ont été contactés, ont parfois négocié et reçu des promesses (preuve que la campagne non-officielle et en sous-marin a, elle, bien débuté).

Notez qu’avec un peu d’esprit démocratique ces « grands électeurs » devraient s’interroger sur la pertinence de décider seul sans consulter ceux qui les ont désignés quand aucun choix n’était proposé. N’est ce pas aussi à vous de les interroger ?

Quels candidats(s) ?

On croit savoir qu’à ce jour le président de la ligue Ile de France et vice-président en charge de relations avec ligues et les territoires sera tête de liste (Vice-président en charge de relations avec ligues et les territoires, une belle mission bien épaulée par des cadres techniques qui eux sont conscients des enjeux et dévoués à ceux-ci. Mission qui ouvre une voie royale à la succession de son père spirituel). Bien entendu « on croit savoir » car rien n’est officiellement déclaré. Mais, à en juger de la non-campagne en cours depuis un an, appel téléphonique, apartés, réunions non officielles mais toujours connues, contact auprès des représentants de club déjà désignés, c’est bien le cas, il sera candidat. C’est bien le cas puisque certains ont déjà fait savoir qu’ils seront vice-présidents puisqu’un poste leur a été promis et que d’autres les négocient. C’est bien le cas car certains représentants de clubs désignés ont été sollicités (chut …………. il ne faut pas le dire). Oui mais on promet des postes pour faire quoi ? Pour mettre en place quelles idées ? Les mêmes que les précédentes ? Reprendre les mêmes schémas ? Probablement puisque le comportement pré-électoral est le même.

On sait que l’actuel trésorier sera candidat, lui l’a déclaré et a même, par honnêteté, voulu démissionner de ses fonctions au bureau exécutif. Nos statuts sont si bien rédigés que cette décision le « démissionnait » d’office de sa place au conseil d’administration (décidément ces statuts !!!!!!). C’est certainement un choix qu’il fallait faire pour retrouver sa liberté de parole. Ce choix ne fut pas le sien. Là encore j’attends, les licenciés, les présidents de clubs, les organisateurs attendent ses propositions et pistes de réflexion.

Le président de la ligue Provence-Alpes-Cote d’Azur lui aussi laissait entendre qu’il constituait une liste et que celle-ci semblait bien avancée. Là encore autour de quelles propositions. C’est là encore et toujours un grand mystère.

Il reste les anciens colistiers et supports de Florent ROY. Que feront-ils ? Il semblerait ici qu’ils aient retrouvé des velléités pour se jeter de nouveau dans la bataille mais sans leader puisque celui-ci déclare ne plus vouloir se lancer dans l’aventure. Alors on cherche une tête de liste pour porter des idées qui ne seront pas les siennes puisque le programme est déjà écrit, c’est celui de 2016/2017. On cherche surtout quelqu’un pour prendre les coups puisque Florent après sa dernière aventure de 2019 et l’isolement qu’il a ressenti après celle-ci semble avoir éprouvé de l’amertume dans la solitude qui fut la sienne. Ici le programme est connu il a été écrit il y a quatre ans (j’espère seulement qu’il sera réactualisé). Une nouvelle fois, rien n’est encore affiché, je me livre à des suppositions.

Drôle d’ambiance

Ah, c’est certain, on ne s’étrille pas, on reste dans le consensus et on fait semblant. C’est bien ce que d’aucuns voulaient en rédigeant nos statuts actuels et en votant le calendrier. On ne s’étrille pas mais on prive la fédération et ses adhérents d’un débat d’idées qu’ils sont en droit d’attendre. C’est quelque part un vol de démocratie (Je vous renvoie au texte précédent sur les statuts).

De toute façon pourquoi avoir un projet, des idées, des propositions, des pistes de réflexion ? Ce n’est pas le but. Le but, c’est, par des manœuvres, des compromissions, des promesses, d’emmagasiner un capital de voix pour être élu où siéger au conseil d’administration. Le conseil d’administration, cet organe qui n’est d’ailleurs plus qu’une chambre d’enregistrement puisque rien n’en sort et que très peu y est débattu. Le but est d’être élu et avoir un titre plus ou moins valorisant en oubliant le reste.

Le reste c’est ce qu’il faudra faire et le boulot qu’il faudra produire car il faut bosser et on l’oublie…………. Certains verront bien après. S’ils ont du temps à y consacrer. Pour d’autres cela consistera seulement à porter le costume de la fonction tant espérée et de présenter les réflexions et le travail des salariés et cadres techniques (présentation hélas pas toujours maitrisée, ça a d’ailleurs déjà fait beaucoup sourire lors de certains conseils d’administration).

Permettez-moi de parler de moi

Je l’ai dit dès le début je ne voulais pas être tête de liste, je ne savais même pas si je présenterai sur une liste. Je voulais seulement provoquer ce débat que j’appelle de tous mes vœux. Je ne vais pas me lancer à 67 ans dans une course à une présidence qui, si l’on veut qu’elle soit efficiente, doit au minima s’exercer sur 2 mandats. Je ne m’imagine pas pouvoir continuer avec la même ardeur, les mêmes convictions, et apporter des idées novatrices encore à 75 ans. La fédération a besoin de jeunesse et d’idées neuves.

Oui mais voilà, et c’est très dommageable ! A neuf semaines des élections, elles sont où ces idées neuves ? Je suis l’un des plus vieux et je provoque la réflexion, suggère et suscite des débats. Peut-être trop, diront certains et c’est ce qui me nuit. Eh bien, c’est dommage mais je préfère garder ma liberté d’expression que de bêler avec le troupeau. J’essaie en étant parmi les plus âgés d’être novateur. J’ai bien peur que d’autres ne soient plus jeunes mais avec de vieilles idées.

Je suis un amoureux de nos pratiques et de leurs diversités. Je suis pour une pratique de club permettant à tous de s’y retrouver, jeunes et moins jeunes, compétiteur assidu et loisir. Le club que je préside depuis 27 ans en est le reflet avec tous les ans et depuis près de dix ans des titres de champion de France, deux équipes en D2 de Duathlon, une forte section loisir, une section Baby Tri (hors F.F.TRI. hélas) et une ambiance très, très familiale. Je suis aussi pour des compétitions de tous types et tous niveaux, prestigieuses et modestes. Là aussi les épreuves que nous organisons au sein du club en sont la preuve, Le Triathlon de Gravelines, la Triath’elles, Le Swimrun des Rives de l’Aa, Le Bike & Run du Nouvel an et avec la FFA, le Trail de Vauban et ses presque 3000 participants. Je suis aussi président de l’association organisant le Chtriman. Tout cela pour préciser que la vie sportive m’est très chère. Mais je suis aussi pour un sport citoyen impliqué dans la société et soucieux de l’avenir. L’avenir de nos enfants et petits-enfants dans cette société qui évolue vite et qui nous impose de réfléchir au monde que nous leur laisserons.

Je l’annonce, je ne serais sur aucune liste car je côtoie depuis assez longtemps les supposés candidats à la présidence pour savoir que durant toutes ces années certaines de ces valeurs citoyennes ont été peu présentes voire inexistantes dans leurs propos ou dans leurs projets. Certes ils feront l’effort de les y glisser car il est de bon ton de les voir y figurer mais je suis trop convaincu que pour tout ou une grande partie il ne s’agira que d’affichage. Sur ce point, compte tenu du passé de l’attention qu’ils y ont porté par le passé et de leur capacité à tenir leurs engagements, j’accorderai plus de crédit à certain qu’à d’autres. Laissons les programmes se dévoiler ………………. Nous verrons !

De toute façon, n’oubliez pas la phrase que Jacques CHIRAC a repris à Henri QUEILLE « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ! » ………………. Evitez de vous engager !

Après 20 ans au service de la F.F.TRI., et quand je dis « au service » je ne laisserai personne nier mon implication et mon engagement. Après 20 ans je vous laisse vous prendre en main et forcer cette oligarchie à évoluer vers une vraie démocratie. Ce milieu est devenu trop politique au service d’ambitions personnelles et n’est plus assez au service des autres pour que je puisse m’y retrouver.

Toutefois je resterais dans le triathlon, je ne quitterais pas mon club tout de suite, et je garderai un œil critique sur la fédération. De toute façon il me reste les neuf prochaines semaines pour, modestement, vous aider à réfléchir à l’avenir.

En synthèse

  • A 9 semaines des élections nous ne savons absolument pas comment pourrait être administrée la fédération durant les quatre prochaines années.

 

 

Prochaines publications

  • Le budget et les couts
  • La vie sportive et les grandes épreuves fédérales
  • La performance
  • Une fédération dans la société et son évolution.
  • Nos pratique et les nouvelles pratiques
  • La juste place de chacun
  • La formation
  • La communication, le marketing, le partenariat

 

En attendant, faites connaitre le site www.innovatri.fr et la page Facebook : Innovatri.

2 thoughts on “#9 – La campagne électorale

  1. Merci Jean-Michel
    100% en phase avec ton écrit. Je partage intégralement ton écrit et c’est aussi pour cette raison que je ne pars avec personne. Ton absence va hélas laisser encore un peu plus cette morne Fédération , aux antipodes du système démocratique qui devrait être la règle dans le monde associatif. Une décision difficile mais hélas inéluctable au vu de la situation. Je suis très inquiet sur la représentation à venir des nouvelles disciplines

  2. Après avoir parcouru la brillante prose de notre ami Jean-Michel, il apparaît difficile de retrancher et d’ajouter d’autres arguments, ce qui est dit ressemble fort à la vérité, rien n’est dévoilé à ce jour du côté de la Fédération
    comme-ci tout devait apparaître au grand jour lors de l’élection, on ne sait jamais, celui qui doit se présenter ne doit pas se dévoiler trop tôt, au risque de devoir s’expliquer clairement sur les projets qu’il aurait à soumettre à l’électorat, j’ai malheureusement pu constater le soutien parcimonieux lors de l’annulation de mon duathlon, qui était surtout le fait d’un acte personnel (et non de la COVID), puisque j’avais l’autorisation de la sous-préfecture.
    Que celui ou celle qui veut briguer le poste de président se dévoile enfin.
    Gérard Wyart Président du triathlon du pays de mormal.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *