Welcome

#7 – La fédération / Ses organes déconcentrés

Issue du CONADET (Comité national pour le développement du triathlon) sous l’égide du CNOSF et des trois fédérations délégataires de la natation, du cyclisme et de la course à pied), la F.F.TRI. a reçu délégation du ministère pour administrer et gérer nos pratiques.

Un rappel TRES succinct et simplifié concernant les fédérations.

Quelques points du code du sport concernant des missions dévolues par ce code du sport aux fédérations délégataires :

  • Les fédération ont reçu délégation en vue de participer à l’exécution d’une mission de service public relatives au développement et à la démocratisation des activités physiques et sportives Les règles techniques édictées par les fédérations sportives délégataires comprennent : 1° Les règles du jeu applicables à la discipline sportive concernée ; 2° Les règles d’établissement d’un classement national, régional, départemental ou autre, des sportifs, individuellement ou par équipe ; 3° Les règles d’organisation et de déroulement des compétitions ou épreuves aboutissant à un tel classement ; 4° Les règles d’accès et de participation des sportifs, individuellement ou par équipe, à ces compétitions et épreuves.
  • Dans les disciplines pour lesquelles elles ont obtenu délégation, les fédérations délégataires édictent les règles techniques et de sécurité applicables aux manifestations.
  • Les fédérations agréées peuvent confier à leurs organes nationaux, régionaux ou départementaux une partie de leurs attributions

Il existe deux types de fédération :

  • Une fédération délégataire est une fédération qui a délégation pour administrer et géré un ou plusieurs sport (ce qui est le cas de la F.F.TRI.)
  • Une fédération affinitaire est une fédération multisport dont les adhérents doivent respecter les règles techniques et de sécurité édictées par la fédération délégataire ou par accord avec la fédération délégataire c’est la fédération affinitaire qui doit faire respecter les règles techniques et de sécurité a ses adhérents.

La nécessité d’une fédération.

  • Afin d’organiser et de structurer les pratiques il semble nécessaire d’avoir une coordination quel que soit son nom.
  • Afin de faciliter la mise en œuvre d’épreuves (surtout pour des pratiques de plein air et sur voie publique) il est utile d’avoir un organisme pouvant édicter les règles de sécurité à mettre en œuvre et vérifier leur respect. Sans cette structure les organisateurs sont en direct avec l’administration.
  • Afin de délivrer des titres et des classement la délégation est impérative.
  • Afin d’obtenir des aides et le soutien de l’état dans ses missions.

Ce sont là quelques points qui justifient à mon sens de l’existence des fédérations.

La fédération.

« La fédération » et pas « la confédération » !

La fédération parce qu’elle se doit de fédérer ses adhérents, les acteurs et les pratiquants. Pour fédérer elle évidemment doit les consulter et tenir compte de leurs aspirations, de leurs besoins et de leurs attentes.

Mais fédérer sous-entend également sans verser dans le jacobinisme que les organes déconcentrés et tous les adhérents respectent les mêmes règles et que les écarts aux règles communes soient définis et précisés. Ces écarts peuvent être d’ordre réglementaire (sportif) ou administratif mais dans tous les cas les modes de fonctionnement doivent être semblables et tous les droits d’accès, taxes ou frais facturés doivent l’être sur un modèle commun. Certains de ces montants peuvent être laissé à discrétion des organes déconcentrés ou adhérents mais dans le cadre d’un modèle commun.

Au travers de ses attributions que la fédération délègue à ses organes déconcentrés elle doit assurer une cohérence et chacun se doit d’appliquer ces règles communes.

Au travers du poids électoral pris par certaines Ligue régionales celles-ci sont autorisé quelques dérives qui amène à s’interroger sur le modèle fédéral. Il faudra trouver un mode commun applicable à tous avec l’assentiment de tous.

Les organes déconcentrés.

La fédération confie à ses organes régionaux ou départementaux une partie de ses attributions. Mais la subdélégation n’exclue pas non plus le contrôle du respect des règles à commencer par la conformité des statuts et des règles démocratiques prévues. La fédération garde autorité et est en mesure d’assurer par le contrôle et diverses dispositions utiles le bon respect de ces règles qui pourraient mettre en difficulté la fédération dans son ensemble.

Les organes déconcentrés doivent décliner au plus près du terrain les actions fédérales elles sont là avant tout pour aider les clubs et organisateurs dans leur mission.

Je pense que la fédération doit initier un modèle type de soutien aux clubs et organisateurs à décliner sur le territoire. La fédération doit aussi inciter les organes déconcentrés à mettre en place les actions fédérales. Une plus stricte application de l’aide global de plus de 350 000€ accordé aux ligues au travers de l’accord cadre est nécessaire à ce sujet.

En synthèse

  • Rebâtissons une fédération à l’écoute de ses adhérents
  • Retrouvons une cohérence fédérale
  • Donnons aux ligue un cadre d’action en accord avec la ligne fédérale

Prochaines publications

  • La gouvernance
  • La campagne électorale

En attendant, faites connaitre le site www.innovatri.fr et la page Facebook : Innovatri.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *